L'Anjou Agricole 07 janvier 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

11 400 dossiers payés au titre du fonds d'allègement des charges

Un bilan du plan de soutien de l'élevage a été détaillé, le 6 janvier, par le ministre de l'Agriculture lors d'une conférence de presse.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture.
Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture. - © Actuagri

Sur l'année 2015, 60 000 dossiers ont été déposés au titre du fonds d'allègement des charges, plus de 35 500 ont été considérés comme éligibles, et plus de 11 400 sont d'ores et déjà payés. 100 M € ont été débloqués à cet effet pour l'année 2015, 42 M€ ont déjà été versés. Les montants moyens versés (environ 4 000 euros par dossier) varient beaucoup en fonction des filières, atteignant 7 à 8 000 euros dans la filière porcine, a précisé le ministère.


Par ailleurs, 3700 demandes d'aides à la restructuration des prêts ont été « enregistrées »: 400 au titre d'une année blanche totale, 3300 d'une année blanche « partielle ». Le coût prévisionnel de prise en charge de l'année blanche est estimé à 30 millions d'euros pour l’État, a annoncé le cabinet du ministre.


Enfin les allègements de charges sociales ont coûté à l’État près de 140 M € (50 M € pour les prises en charge, 39 M € pour l'option donnée de calculer les cotisations sur l'année 2014, 48 M € pour la réduction de la cotisation minimum maladie).


Concernant les déductions fiscales, 30 000 demandes de remise gracieuse de la taxe sur le foncier non bâti ont été reçues.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Si des solutions techniques alternatives au désherbage chimique existent, elles ne sont pas encore adoptables par tous les arboriculteurs.

indique le CTIFL (centre technique), dans un communiqué du 26 mai

Le chiffre de la semaine
8,2 millions d'euros
Horticulture : dans le Maine-et-Loire, la destruction des plantes et fleurs, suite à la crise du Covid-19, a entrainé une perte de 8,2 millions d'euros (source FNPHP Grand Ouest)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui