L'Anjou Agricole 20 février 2020 à 10h00 | Par AA

2019 réussie, place à 2020 pour Festi'élevage

Festi'élevage a tenu son assemblée générale, jeudi 13 février, aux Cerqueux de Maulévrier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Thierry Jeanneteau (responsable de la commission restauration), Pierre-André Beaupère (trésorier), Benoit Cesbron (président de Festi'élevage),
Jean-Christophe Socheleau (responsable de la commission logistique) et Denis Pineau (responsable de la commission communication).
De gauche à droite : Thierry Jeanneteau (responsable de la commission restauration), Pierre-André Beaupère (trésorier), Benoit Cesbron (président de Festi'élevage), Jean-Christophe Socheleau (responsable de la commission logistique) et Denis Pineau (responsable de la commission communication). - © AA

Jeudi 13 février, à la salle de l'Espoir des Cerqueux de Maulévrier, près de 40 personnes se sont réunies lors de l'assemblée générale de Festi'élevage. Au programme, retour sur l'édition 2019, projection sur 2020.


Une édition 2019 pleine
« Plein d'animaux, plein de sponsors, plein de jeunes, plein de visiteurs, plein d'éleveurs et plein de projets ! ». C'est par cette énumération que Benoit Cesbron, président de l'association, a démarré son rapport moral. Ainsi, malgré l'absence des montbéliardes, les barres étaient remplies. La venue du concours national de la race jersiaise a également été un succès, ramenant plus d'une centaine de vaches sur le site. Au total, ce sont 146 élevages qui étaient présents à Chemillé-en-Anjou les 6,7 et 8 septembre 2019.


La race parthenaise à l'honneur
Cette année, Festi'élevage accueillera le concours national parthenais. L'édition 2020, qui se tiendra les 4,5 et 6 septembre, sera l'occasion de découvrir près de 180 animaux de cette race. . Autre nouveauté, le festival comptera des insulaires dans ses rangs, puisque les moutons de Belle-Île-en-Mer seront exposés durant les 3 jours. Cette année encore, une démonstration de chien de troupeau, organisée par la Msa, est prévue pour les jeunes participants du festival.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Si l’on change toutes les règles, qu’on demande des sacrifices et que derrière on continue à bâtir des accords commerciaux avec des pays du monde […] qui ne font pas les mêmes efforts, on est des fous !

Dans une interview accordée à la revue Le Grand Continent le 12 novembre, Emmanuel Macron est revenu sur son projet en matière de transition écologique dans le secteur agricole.

Le chiffre de la semaine
56 %
des éleveurs de veaux de boucherie déclarent utiliser des MCA (Médecines complémentaires et alternatives), selon une étude de l’Institut de l’élevage (Idele) parue le 20 octobre.