L'Anjou Agricole 26 avril 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

40 ans de jumelage franco-allemand au Fresne

Le lycée agricole Angers Le Fresne a célébré le 40ème anniversaire de son jumelage avec l’école d’horticulture et du paysage de Munich.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La cérémonie, à laquelle une délégation allemande a assisté, a été l’occasion pour le lycée de retracer et réaffirmer sa politique d’ouverture à l’international.
La cérémonie, à laquelle une délégation allemande a assisté, a été l’occasion pour le lycée de retracer et réaffirmer sa politique d’ouverture à l’international. - © AA

«Les arbres aux racines profondes sont ceux qui montent haut ». Laurent Damour, maire de Sainte-Gemmes-sur-Loire, a choisi de citer Frédéric Mistral pour accompagner la plantation d’un érable dans la pelouse du lycée agricole du Fresne, symbole éloquent de la solidité et pérennité du partenariat avec l’école d’horticulture et du paysage de Munich. La délégation allemande a fait le déplacement - en Dirndl pour les femmes et Lederhosen pour les hommes, ces vêtements traditionnels bavarois - pour fêter, vendredi 22 avril, les 40 années d’échanges croisés de classes et d’adultes entre ces 2 établissements. En 1975, la rencontre fortuite d’un professeur du lycée agricole avec un collègue de l’école allemande a permis depuis à 2 500 personnes de participer à ce qui est l’un des plus anciens et actifs des jumelages franco-allemands.

Aider les jeunes à être des citoyens
Chaque année sans exception, c’est en septembre que le lycée agricole accueille les Bavarois. Ces derniers rendent la pareille une semaine au cours du mois de mai. Les profils des voyageurs français varient : s’alternent classes de scolaires et d’apprentis ainsi que les niveaux de formation. Les semaines d’échange sont chargées en visites, aussi bien professionnelles que culturelles. Visite de serres, du jardin botanique de Munich, de l’entreprise Paulaner, BMW, ascension de la tour olympique de Munich, découverte du château de Linderhof, danses traditionnelles et dégustation de bière dans les fameux “Biergarten”... Et il y a aussi de quoi faire côté français, avec le pôle de compétitivité Végépolys et notamment les 500 hectares du territoire de Sainte-Gemmes-sur-Loire, sur lesquels est implanté le lycée du Fresne, définis comme les « poumons verts de la communauté urbaine » en raison de leur richesse en activités horticoles.

Retrouvez l'intégralité de l'article dans L'Anjou agricole du 29 avril 2016.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Il est nécessaire de revoir le niveau minimal de pensions des retraités agricoles

Dans un courrier envoyé au Président de la République, la FNSEA juge « nécessaire de revoir le niveau minimal de pensions des retraités agricoles »

Le chiffre de la semaine
10 %
C'est le taux national du vote électronique qui a été réalisé lors des dernières élections aux Chambres d'Agriculture.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui