L'Anjou Agricole 14 juin 2017 à 15h00 | Par L'Anjou Agricole

8 laiteries toujours bloquées dans l'Ouest

De nombreuses entreprises laitières sont bloquées depuis hier midi partout en France.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © FNPL

 

La FNPL avait appelé l’ensemble de ses fédérations à se mobiliser auprès des coopératives pour obtenir des réponses.
Dans ce cadre, l’ensemble des FDSEA/FNSEA et des JA des départements de Bretagne et des Pays-de-la-Loire se mobilisent depuis hier midi sur différents sites :
- Site SODIAAL au Mans (72)
- Site TERRENA à Ancenis (44)
- Site AGRIAL EURIAL à Herbignac (44)
- Site EVEN à Ploudaniel (29)
- Site AGRIAL à Cesson-Sévigne (35)
- Site LAÏTA à Yffiniac (22)
Les éleveurs attendent toujours des réponses d’abord sur le prix, mais également sur les moyens donnés pour obtenir durablement une meilleure répartition de la valeur.
80 producteurs de lait de Loire-Atlantique, de Maine-et-Loire et de Mayenne bloquent Terrena à Ancenis
80 producteurs de lait de Loire-Atlantique, de Maine-et-Loire et de Mayenne bloquent Terrena à Ancenis - © FDSEA
Site Yoplait de Sodiaal au Mans toujours bloqué par FDSEA et JA 72. Les manifestants attendent des annonces qui pourraient arriver à l'issue d'un conseil d'administration extraordinaire de Sodiaal, ce jour à Paris.
Site Yoplait de Sodiaal au Mans toujours bloqué par FDSEA et JA 72. Les manifestants attendent des annonces qui pourraient arriver à l'issue d'un conseil d'administration extraordinaire de Sodiaal, ce jour à Paris. - © FDSEA

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

[Nous faisons] l’amer constat que la guerre des prix se poursuit entre les enseignes de la grande distribution.

La FNSEA, les JA, l’Ania et Coop de France demandent à l’administration d’« intensifier » les contrôles et de publier les sanctions prises grâce au dispositif du “name and shame”.

Le chiffre de la semaine
220
Dans le Maine-et-Loire en 2018, 220 installations ont vu le jour, dont 117 avec les aides. Pour 450 départs.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui