L'Anjou Agricole 06 juin 2016 à 12h00 | Par L'Anjou Agricole

Abattoir : les 3 axes du plan "Stratégie"

La France veut « être précurseur sur le plan de la protection animale » avec une stratégie « abattoir »

Abonnez-vous Réagir Imprimer
« La France a la volonté d’être précurseur sur le plan de la protection animale, comme elle avait pu l’être sur le plan de la sécurité sanitaire » aurait déclaré Patrick Dehaumont, Directeur général de l’alimentation (DGAL), le 31 mai, lors du séminaire sur les abattoirs avec les services départementaux de la DGAL.
« La France a la volonté d’être précurseur sur le plan de la protection animale, comme elle avait pu l’être sur le plan de la sécurité sanitaire » aurait déclaré Patrick Dehaumont, Directeur général de l’alimentation (DGAL), le 31 mai, lors du séminaire sur les abattoirs avec les services départementaux de la DGAL. - © Actuagri

Dans sa lettre d’information du 3 juin, la Fédération des industriels et des commerçants en gros de la viande (FNICGV) rapporte ses propos et annonce le plan en trois axes de la stratégie « abattoir » de la France. « Le premier axe est la formation des services vétérinaires. Le deuxième axe est un soutien fort de la chaîne hiérarchique pour l’aide à la décision et au suivi de décisions. Les directeurs et chefs de service des Directions départementales de la protection des populations doivent aller sur le terrain, ils doivent accompagner les vétérinaires officiels. Le troisième axe est la valorisation des missions et métiers en abattoir », explique la Fédération.

 

Pour finir, Patrick Dehaumont aurait, selon la FNICGV, énoncé « les deux grands principes qui doivent régir le travail en abattoir des professionnels et des services vétérinaires : le respect des responsabilités de chacun et la réaffirmation du rôle de l’Etat dans l’inspection du bon fonctionnement de l’entreprise et dans l’inspection des denrées avec indépendance et impartialité ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui