L'Anjou Agricole 20 mai 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Abattoirs : sur les 259 établissements inspectés, « 1/3 en défaut de conformité », selon S. Le Foll

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Réussir-Perrin

259 abattoirs d’animaux de boucherie ont été inspectés (460 chaines d’abattage) sur les 263 abattoirs totaux présents en France et Outre-Mer rapporte Stéphane Le Foll, interrogé par la Commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur les conditions d’abattage, le 18 mai. « Dans les 2/3 des établissements, aucun problème n’a été mis en évidence. Dans le tiers restant, la majorité ont présenté des défauts de conformité mineurs », a présenté le ministre. « Des défauts d’étourdissement ont été relevé dans 39 chaine d’abattage et dans la plupart des cas, des mesures correctives immédiates ont été exigées », a-t-il continué en citant le nombre de 19 chaînes d’abattage présentant une « non conformité des plus graves ». « 99 avertissements ont été ordonnés […], 77 exploitants on été « mis en demeure d’apporter des corrections à leur système dans un délai fixé par l’administration » et « dans 2 établissements, des arrêts d’activité, suspension ou retrait d’agrément ont été ordonnés », selon le ministre. Durant l’entretien, il a évoqué un rapport du Conseil général de l'alimentation, de l'agriculture et des espaces ruraux (CGAAER) au sujet du décret pris par Bruno Le Maire en 2011 sur l’abattage rituel qu’il avait commandé et dont le rendu est prévu pour septembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Je respecte le processus démocratique, mais je pense profondément que ce n’est pas le bon véhicule

Interrogé au Space, sur le Référendum d’initiative partagée pour les animaux, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie a répondu qu’il ne s’agissait pas du “bon vehicule” politique

Le chiffre de la semaine
14 746
Chasseurs dans le Maine-et-Loire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui