L'Anjou Agricole 06 février 2018 à 01h00 | Par L'Anjou Agricole

Accord UE-Mercosur : «grossière erreur de calcul économique» pour Coop de France

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

«Une grossière erreur de calcul économique qui va détruire de la valeur en Europe». Telle est la manière dont Coop de France qualifie le possible accord de libre-échange entre l’Europe et le Mercosur. Dans un communiqué du 5 février, le syndicat estime que «la Commission utilise abusivement l’effet de dilution en rapportant les quotas accordés aux pays sud-américains aux volumes totaux produits en Europe». Il cite en exemple la viande bovine : «Un quota de 99 000 tonnes, tel qu’il est annoncé dans l’accord, représente environ un quart de la production européenne d’aloyau. Il est donc intellectuellement malhonnête de rapporter ce chiffre aux 7,2 Mt de viande bovine produites en Europe». Coop de France souligne qu’«aucun traité commercial signé par l’Europe ne doit accepter de comporter des clauses réglementaires inférieures à ce que l’Europe impose à ses propres acteurs» pour une «question de souveraineté alimentaire et d’indépendance économique de l’Europe».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui