L'Anjou Agricole 21 mai 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Afdi : les échanges nord-sud et sud-nord enrichissants

L'association Afdi (Agriculteurs français développement international) soutient l'émergence de responsables agricoles au Burkina Faso.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Issoufou Sawadogo, paysan et animateur d'un groupement Naam au Burkina Faso et Marc Colas, président d'Afdi Maine-et-Loire.
Issoufou Sawadogo, paysan et animateur d'un groupement Naam au Burkina Faso et Marc Colas, président d'Afdi Maine-et-Loire. - © AA

Les échanges nord-sud et sud-nord constituent toujours la « méthode primordiale pour Afdi », souligne le président Marc Colas. L'illustration en était donnée à l'assemblée générale de l'association, mardi 19 mai à la Maison familiale de Chalonnes-sur-Loire. En séjour en Anjou, le Burbinabé Issoufou Sawadogo est venu témoigner, tandis qu'un couple de Chemillé,
Claudette et François Gélineau a, lui, relaté son séjour au Burkina Faso en janvier dernier.

Venu ce printemps pour la première fois en France, il se dit « marqué par l'organisation des agriculteurs, qui représentent en France moins de 4 % de la population », et intéressé par les Cuma.

Mais il se dit inquiet, pour le tissu rural et pour le potentiel de production, du départ de nombreux jeunes allant travailler dans les mines d'or, un phénomène qui explose au Burkina Faso.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Aller chercher la vérité pour protéger les agriculteurs

a réclamé la députée LREM, Martine Leguille-Balloy, qui a demandé la création d’une commission d’enquête sur l’agribashing.

Le chiffre de la semaine
37 millions
Ce sont le nombre de tonnes de blé tendre de la récolte française selon la dernière estimation du ministère de l’Agriculture. Soit une progression de 8,5 % sur la précédente et de 3,6 % sur la moyenne 2014/2018.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui