L'Anjou Agricole 08 décembre 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Agriculture connectée : un “rendez-vous” confirmé

Pour la deuxième année consécutive, la Chaire de mutations agricoles et l’Esa, organisaient, vendredi 2 décembre, les “rdv de l’agriculture connectée” au sein de l’école. Un événement qui grandit et prend de l’ampleur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
3 tables rondes, 4 agri-pitch, 4 conférences et 1 atelier technique ont ponctué cette 2ème édition des RDV de l’agriculture connectée.
3 tables rondes, 4 agri-pitch, 4 conférences et 1 atelier technique ont ponctué cette 2ème édition des RDV de l’agriculture connectée. - © AA

Lancés en octobre 2015, les RDV de l’agriculture connectée fêtaient, vendredi 2 décembre, leur 2ème anniversaire. L’événement, organisé par l’ésa, a été une nouvelle fois une réussite et s’impose peu à peu dans le paysage de la recherche agricole. « Il est important pour l’Esa de s’impliquer dans le développement de ces nouvelles technologies et d’aider les acteurs de la filière au maintien de leur autonomie, explique ­Patrick Vincent, directeur général de l’école. C’est un travail que nous faisons organisant ces “Rendez-vous”, mais l’enjeu est aussi d’arriver à adapter nos formations à tous ces nouveaux outils. » Avec l’intervention de plusieurs économistes, sociologues et chercheurs autour des méthodes de commercialisation, du collaboratif ou encore de la traçabilité, ces 2ème Rendez-vous de l’agriculture connectée se sont tournés vers l’ensemble de la filière et majoritairement vers le rapport confiance/défiance des consommateurs. « Une floraison d’initiatives émerge dans cette nouvelle conception de l’agriculture totalement différente de la politique qui s’est développée après la seconde guerre mondiale », explique Roger Le Guen, enseignant à l’Esa et responsable de la Chaire des mutations agricoles.

 

 

Article complet dans l'édition du 9 décembre 2016 de l'Anjou agricole.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui