L'Anjou Agricole 24 mai 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Agrofournitures: Bayer offre 62 Mds de dollars à Monsanto pour le racheter

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Réussir-Gutner

Le chimiste allemand Bayer a détaillé le 23 mai avoir fait une offre à 62 Mrds de dollars (55 Mrds d'euros) pour racheter le spécialiste américain des biotechnologies Monsanto. «Bayer a fait une offre en numéraire pour acquérir toutes les actions de Monsanto au prix de 122 dollars par action ou une valeur totale de 62 Mrds de dollars», selon un communiqué. En mettant un tel prix sur la table, Bayer indique qu'il propose aux actionnaires de Monsanto une prime de 37% par rapport au cours de l'action du groupe américain le 9 mai, veille de l'offre. «Ensemble, nous allons puiser dans l'expertise collective des deux groupes pour construire un leader de l'agriculture avec des capacités d'innovation exceptionnelles pour le bénéfice des agriculteurs, des consommateurs, de nos employés et des communautés dans lesquelles nous opérons», affirme le patron de Bayer, Werner Baumann. En avalant Monsanto, Bayer espère réaliser, au bout de trois ans, environ 1,5 Mrd de dollars d'économies et enregistrer une hausse de son bénéfice par action d'environ 5% la première année et d'au moins 10% les suivantes. Déjà très lourdement endetté, le chimiste allemand se dit pourtant «hautement confiant» dans sa capacité à financer un tel rachat.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Dans un contexte de perte de pouvoir du marché par les éleveurs, les CRP Bretagne, Pays-de-la-Loire et l’Union Normande des Groupements Porcs ont pris la décision de définir et porter conjointement un plan stratégique pour les éleveurs de porcs.

ont déclaré les organisations du Grand Ouest, dans un communiqué commun du 11 mars.

Le chiffre de la semaine
934
C'est le nombre de fermes biologiques ou en conversion dans le Maine-et-Loire, selon Sylvie Fradin-Rabouin, présidente du Gabb Anjou

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui