L'Anjou Agricole 08 novembre 2018 à 13h00 | Par Romain Devaux

Aides bio et MAEC : les agriculteurs en colère à Nantes

Les agriculteurs ligériens ont répondu présents à l’appel de la FRSEA et Jeunes agriculteurs des Pays-de-la-Loire pour dénoncer les retards de paiement des aides bio et Maec.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Cela fait 905 jours que certains agriculteurs attendent de percevoir leurs aides.
Cela fait 905 jours que certains agriculteurs attendent de percevoir leurs aides. - © AA

Mercredi 7 novembre, une centaine d’exploitants s’est rassemblée devant le siège de l’ASP (Agence de services et de paiement) régional, à Nantes (44), pour manifester et alerter des délais de paiement intolérables, qui mettent en danger les trésoreries des exploitations, ainsi que pour réclamer une meilleure lisibilité sur le versement des aides bio et MAEC. à cette occasion, et pour symboliser le désarroi des agriculteurs en deuil, des chrysanthèmes ont été déposés devant le bâtiment.
Plus de la moitié des producteurs des Pays-de-la-Loire, engagés dans une MAE, bio ou Maec, n’ont toujours pas touché le solde des aides de l’année 2016 et attendent également l’instruction de leurs dossiers Pac 2017 et 2018. « Les MAE sont malheureusement victimes de leur succès. Notre société, de plus en plus exigeante, nous encourage à changer nos pratiques et à se convertir et au bout du compte on ne nous soutient pas, on nous laisse tomber et en plus de ça on nous pénalise. Un double discours avec des conséquences dramatiques sur nos exploitations », introduit le président de la FRSEA, Jean-Marc Lézé.


Une longue attente
905 jours que certains agriculteurs attendent de percevoir leurs aides. « Presque deux ans et demi que ce trou budgétaire nous handicape pour honorer nos engagements financiers et se projeter vers l’avenir et de nouveaux projets. Nous ne pouvons pas travailler de façon sereine, une telle situation est inadmissible ! » s’exclame Jacques Mousseau, président de la section bio de la FDSEA  et de la FRSEA.
Gwenaël Gracia

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

La seule méthode de substitution à cette molécule servant à la désinfection des sols en maraîchage est la désinfection à la vapeur.

a déclaré J. Rouchaussé, président de Légumes de France, suite à l’annonce par l’Anses du retrait des autorisations de mise sur le marché des produits phytos à base de métam-sodium

Le chiffre de la semaine
1er
Les Pays-de-la-Loire sont les 1er sur le plan national en production de viande bovine.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui