L'Anjou Agricole 22 juin 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Aides Pac : l’acompte d’octobre remplacé par une aide à la trésorerie

Compte tenu des retards pris dans les déclarations, l’Etat ne versera pas un acompte sur les aides Pac en octobre mais soutiendra les agriculteurs par un «apport de trésorerie».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Mi-juillet, les agriculteurs ayant fait une déclaration en 2015 recevront un formulaire papier qu’ils devront renvoyer avant le 20 août à leur DDT.
Mi-juillet, les agriculteurs ayant fait une déclaration en 2015 recevront un formulaire papier qu’ils devront renvoyer avant le 20 août à leur DDT. - © AA

Un mécanisme différent pour un résultat qui devrait être à peu près identique. Mi-juillet, les agriculteurs ayant fait une déclaration en 2015 recevront un formulaire papier qu’ils devront renvoyer avant le 20 août à leur DDT. Ce formulaire leur demandera leur identifiant, leur numéro de pacage ainsi que le bilan des aides de minimis déjà reçues ou demandées.

L’administration se chargera ensuite d’instruire les dossiers, l’objectif de l’Etat étant d’effectuer un premier versement auprès des agriculteurs « à compter du 1er octobre », selon le ministère.

Pour tous les exploitants ayant rempli un dossier Pac en 2014, l’aide équivaudra à un pourcentage (proche de 50 % selon le ministère) des versements effectués l’an passé au titre des paiements directs (aides couplées, ICHN, PHAE, PMTVA).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui