L'Anjou Agricole 10 janvier 2019 à 11h00 | Par AA

Alexia Cantin : “Encourager toutes les bonnes initiatives pour mieux transmettre”

Alexia Cantin, 23 ans, se présente pour la première fois aux élections Chambre d’agriculture sur la liste JA + FDSEA, en Maine-et-Loire. La jeune avicultrice se mobilise au sein de JA 49 sur le volet installation-transmission. Portrait.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Alexia Cantin élève des canards prêts à gaver à Jumelles en Maine-et-Loire.
Alexia Cantin élève des canards prêts à gaver à Jumelles en Maine-et-Loire. - © AA

« Je ne me voyais pas m’installer sans m’engager, tôt ou tard.  Je n’avais pas anticipé que ce soit si tôt ! », sourit Alexia Cantin. Installée il y a tout juste 2 ans, elle est la benjamine de la liste JA + FDSEA aux élections chambre d'agriculture en Maine-et-Loire. « Lorsqu’on m’a proposé d’être administratrice stagiaire JA 49 en fin 2017, je n’ai pas refusé », poursuit la jeune agricultrice, qui élève des canards prêts à gaver. Début 2018, elle a pris la responsabilité du dossier installation-transmission. Elle souhaite particulièrement faire bouger les lignes en matière de transmission. « Trop d’exploitations disparaissent ou partent à l’agrandissement par manque d’anticipation et d’accompagnement », déplore l’élue JA.

"Communiquer à plein"

Il faut « communiquer à plein », mobiliser l’ensemble des organismes, insiste l’agricultrice. Alexia Cantin est fille d’agriculteurs, son installation a été facilitée par la connaissance de la production et des rouages de la profession. Mais elle n’a pas été un long fleuve tranquille pour autant, les mesures de biosécurité sur la grippe aviaire l’ayant contrainte à des investissements non prévus, pour le confinement des canards. « Beaucoup de ceux qui se lancent dans l’agriculture aujourd’hui le font hors cadre familial et pour eux plus que d’autres, les relais sont essentiels », souligne l’éleveuse.
s.H.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Aller chercher la vérité pour protéger les agriculteurs

a réclamé la députée LREM, Martine Leguille-Balloy, qui a demandé la création d’une commission d’enquête sur l’agribashing.

Le chiffre de la semaine
37 millions
Ce sont le nombre de tonnes de blé tendre de la récolte française selon la dernière estimation du ministère de l’Agriculture. Soit une progression de 8,5 % sur la précédente et de 3,6 % sur la moyenne 2014/2018.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui