L'Anjou Agricole 08 juin 2016 à 09h00 | Par L'Anjou Agricole

Alimentation animale : lancement de Duralim pour mettre en avant les progrès de la filière

Coop de France nutrition animale et le Snia ont lancé, le 7 juin, dans l'enceinte du Cese (Conseil économique, social et environnemental), une démarche appelée Duralim, qui doit permettre «d'améliorer la durabilité de l'alimentation animale».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Les participants à cette démarche s'engagent à mettre en place des actions (selon des axes prédéfinis) durant les trois années suivant la signature ; en échange, Duralim rendra compte, dans un rapport publié annuellement, des efforts réalisés par chacun des signataires, mais aussi les pratiques déjà mises en œuvre. L'adhésion à Duralim est payante et ouverte à toutes les organisations de la filière (entreprises, organisations, syndicats), jusqu'aux exploitations agricoles qui doivent s'acquitter, elles, d'une contribution « symbolique » de 15 euros. Parmi les premiers signataires, l'AGPB, Avril, Carrefour ou la Cavac.

 

« Nous avons une vraie ambition de faire changer le regard de la société sur les activités économiques », a expliqué Jean-Luc Cade, président de Coop de France Nutrition animale. « Nous avons seulement le regret de ne pas avoir réussi à nous mettre d'accord pour aller plus loin que ce qui est prévu par la loi, notamment la loi brésilienne », a commenté Arnaud Gauffier, responsable alimentation et agriculture chez WWF France, qui a participé à l'élaboration de la charte.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Cette action de délation gratuite et sans fondement est indigne d’une organisation internationale comme Greenpeace.

s’indigne C. Morançais, présidente du Conseil régional, suite à une campagne de Greenpeace recensant de manière péjorative des fermes qui ne correspondent pas à leur vision de modèle agricole

Le chiffre de la semaine
1,20
Le 3 décembre, l’Assemblée nationale a confirmé une exonération de charges pour les employeurs de saisonniers agricoles, avec un seuil de 1,20 Smic pour 2019 et 2020.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui