L'Anjou Agricole 07 mars 2019 à 16h00 | Par AA

Améliorer la visibilité de l’emploi agricole

Le Gip Agriformation et Pôle Emploi Pays-de-la-Loire ont mis en place un dispositif de promotion des métiers de l’agriculture auprès des demandeurs d’emploi.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
François Beaupère (à g.), président du Gip Agriformation et président délégué de la Chambre d’agriculture des Pays-de-la-Loire, et Alain Mauny, directeur régional de Pôle Emploi, unis pour la promotion de l’emploi agricole (ici en conférence de presse, mercredi 6 mars à Angers).
François Beaupère (à g.), président du Gip Agriformation et président délégué de la Chambre d’agriculture des Pays-de-la-Loire, et Alain Mauny, directeur régional de Pôle Emploi, unis pour la promotion de l’emploi agricole (ici en conférence de presse, mercredi 6 mars à Angers). - © AA

En Pays-de-la-Loire, le secteur agricole propose chaque année plus de 3 500 postes. Alors que la région compte encore 7,5 %  de personnes en recherche d’emploi, la visibilité de ces offres demeure problématique. Or, « nous allons devoir renouveler le personnel, en lien avec les nombreux départs en retraite chez les exploitants », indique François Beaupère, président délégué de la Chambre régionale d’agriculture. « Les agriculteurs n’ont pas l’habitude de solliciter nos services pour communiquer sur leurs besoins en compétences ; ils préfèrent s’appuyer sur leur réseau », explique Gwenaëlle Maillard, directrice de Pôle Emploi Maine-et-Loire. Emanation de la Chambre et de ses partenaires, le Groupement d’intérêt public (Gip) Agriformation a pris la mesure de l’enjeu. Il s’est associé à Pôle Emploi pour rapprocher demandeurs et recruteurs.


Visites d’exploitations
Présenté mercredi 6 mars à Angers, ce partenariat s’articule autour de plusieurs actions. La découverte des métiers agricoles, grâce à des ateliers d’information dans les agences Pôle Emploi. Puis lors de visites d’exploitation afin de s’imprégner des environnements de travail : ce dispositif, baptisé Agri’mouv, est porté par le Gip Agriformation. Deuxième axe, permettre aux candidats d’effectuer des stages en établissement agricole, et ainsi de confirmer leur projet de carrière. Enfin, leur donner accès à une offre de formation adaptée, spécifique au territoire.


Vincent Faure

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Aller chercher la vérité pour protéger les agriculteurs

a réclamé la députée LREM, Martine Leguille-Balloy, qui a demandé la création d’une commission d’enquête sur l’agribashing.

Le chiffre de la semaine
37 millions
Ce sont le nombre de tonnes de blé tendre de la récolte française selon la dernière estimation du ministère de l’Agriculture. Soit une progression de 8,5 % sur la précédente et de 3,6 % sur la moyenne 2014/2018.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui