L'Anjou Agricole 07 mai 2020 à 14h00 | Par AA

Annulation de la Petite Angevine

La foire agricole et commerciale de Beaupréau-en-Mauges devait avoir lieu le 31 août. Avec la pandémie que nous traversons, les membres du comité ont préféré annuler l’événement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Archives AA

En France, c’est un événement qui compte. La foire agricole et commerciale de la Petite Angevine est la plus grande du pays à se dérouler à ciel ouvert. Chaque année, ce sont entre 25 000 et 30 000 visiteurs qui viennent à Beaupréau-en-Mauges. Dans un communiqué de presse adressé aux 350 exposants et partenaires de la 167ème édition, le comité a annoncé l’annulation de l’événement, qui devait se tenir le 31 août. Les membres, à travers leur président Philippe Belliard, ont tenu à « présenter leurs regrets », mais ne souhaitaient pas prendre de risques sanitaires, pour « combattre ce fléau et ne pas faire circuler le virus ». Cependant, le comité ne se met pas en veille et prépare déjà l’édition de l’année prochaine. Pour les courses hippiques, celles-ci pourraient se tenir à huis-clos. Les membres du comité assurent connaître la situation des acteurs de la filière, qui ont « besoin de ces courses pour assurer leur survivance ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Si des solutions techniques alternatives au désherbage chimique existent, elles ne sont pas encore adoptables par tous les arboriculteurs.

indique le CTIFL (centre technique), dans un communiqué du 26 mai

Le chiffre de la semaine
8,2 millions d'euros
Horticulture : dans le Maine-et-Loire, la destruction des plantes et fleurs, suite à la crise du Covid-19, a entrainé une perte de 8,2 millions d'euros (source FNPHP Grand Ouest)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui