L'Anjou Agricole 15 avril 2015 à 18h00 | Par L'Anjou Agricole

APCA : une reprise en main politique de la Commission de Bruxelles

Selon Guy Vasseur, le président de l'APCA, « Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, a pris des positions politiques plus fortes. Les commissaires ne se laissent plus enfermer par les positions techniques de leur administration »

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le président de l'APCA juge primordial le travail de lobbying réalisé en amont des nouveaux textes réglementaires.
Le président de l'APCA juge primordial le travail de lobbying réalisé en amont des nouveaux textes réglementaires. - © AA

Quelques mois après l’arrivée de la nouvelle commission de Bruxelles, Guy Vasseur, le président de l’Assemblée permanente des chambres d’Agriculture, est plutôt satisfait du fonctionnement du nouvel exécutif. En d’autres termes, les organisations professionnelles, y compris l’APCA, sont davantage écoutées qu’elles ne l’étaient auparavant. En revanche, ce n’est pas le cas au Parlement européen. En raison de la forte présence d’élus du Front national, « dont le seul objectif est de démolir la PAC, la France a perdu de l’influence », juge le président de l’APCA qui déplore une autre conséquence négative, la quasi disparition de notre pays de la présidence des commissions parlementaires.


Du lobbying en amont

Partie prenante du Bureau européen de l’Agriculture, du Copa/Cogeca, ainsi que du Comité économique et social européen, Guy Vasseur juge que le lobbying est d’autant plus efficace qu’il intervient en amont. « Nous devons travailler en amont de l’écriture des textes, et non quand les projets de textes sont rédigés où notre rôle n’intervient qu’à la marge », déclare-t-il en pensant à la prochaine PAC. Autre condition d’un lobbying réussi, être en mesure d’établir des partenariats avec d’autres organisations européennes et intégrer d’autres réseaux comme Euromontana ou l’Association des produits sous appellation d’origine par exemple. « Nous serons d’autant mieux écoutés que nous saurons tisser des relations avec d’autres pays. La Commission est beaucoup plus attentive à la position de plusieurs pays réunis qu’à celle d’un seul », estime Jean-Louis Cazaubon, vice-président de l’APCA et président du groupe développement rural du Copa.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Aller chercher la vérité pour protéger les agriculteurs

a réclamé la députée LREM, Martine Leguille-Balloy, qui a demandé la création d’une commission d’enquête sur l’agribashing.

Le chiffre de la semaine
37 millions
Ce sont le nombre de tonnes de blé tendre de la récolte française selon la dernière estimation du ministère de l’Agriculture. Soit une progression de 8,5 % sur la précédente et de 3,6 % sur la moyenne 2014/2018.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui