L'Union Agricole 15 mars 2019 à 09h00 | Par L'Union Agricole

« Apporter de la valeur ajoutée à nos produits. »

Les participants à l'assemblée générale de la FNSEA 76, mardi 5 mars à Fauville-en-Caux, ont souligné la nécessité de renforcer les agriculteurs dans leurs négociations avec l'aval.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Stéphane Donckele, secrétaire général de la FNSEA 76, a commencé son rapport d'activités en rappelant les pressions autour de l'eau et de la biodiversité qui pèsent sur les agriculteurs.
Stéphane Donckele, secrétaire général de la FNSEA 76, a commencé son rapport d'activités en rappelant les pressions autour de l'eau et de la biodiversité qui pèsent sur les agriculteurs. - © L.G.

Stéphane Donckele, secrétaire général de la FNSEA 76, a commencé son rapport d'activités en rappelant les pressions autour de l'eau et de la biodiversité qui pèsent sur les agriculteurs. « Les relations avec les syndicats des bassins versants se tendent un peu, sur le dossier des retournements de prairies. J'appelle au bon sens. Je rappelle que les bassins d'alimentation de captages pour l'instant sont le fruit de démarches volontaires. L'exception, c'est la protection des bétoires, mais qui   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Union Agricole

la phrase de la semaine

[Nous faisons] l’amer constat que la guerre des prix se poursuit entre les enseignes de la grande distribution.

La FNSEA, les JA, l’Ania et Coop de France demandent à l’administration d’« intensifier » les contrôles et de publier les sanctions prises grâce au dispositif du “name and shame”.

Le chiffre de la semaine
220
Dans le Maine-et-Loire en 2018, 220 installations ont vu le jour, dont 117 avec les aides. Pour 450 départs.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui