L'Anjou Agricole 19 avril 2017 à 14h00 | Par L'Anjou Agricole

Assèchement des sols prévu jusqu'à la fin de la semaine

Après un mois de mars très doux, la sécheresse des sols commence à faire souffrir les semis de printemps et les cultures d'hiver.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En Maine-et-Loire, le manque d'eau se fait sentir sur les semis de printemps et les cultures d'hiver. Les premiers tours d'eau ont débuté dans les sols superficiels.
En Maine-et-Loire, le manque d'eau se fait sentir sur les semis de printemps et les cultures d'hiver. Les premiers tours d'eau ont débuté dans les sols superficiels. - © AA

Après un mois de mars doux et peu arrosé - selon Météo France, mars 2017 se place au premier rang des mois de mars les plus chauds sur la période 1900-2017, avec des passages pluvieux sur le sud épargnant souvent la moitié Nord - la sécheresse des sols était notable début avril, de la Bretagne au sud de la Normandie et sur les régions au nord de la Seine.

 

Selon une note du 18 avril de Météo France, la sécheresse persiste dans ces régions suite à la douceur et aux faibles précipitations de ces deux dernières semaines, et s'étendrait vers le sud. La situation devrait perdurer jusqu'à la fin de la semaine. Elle « ne devrait toutefois pas s'aggraver par la suite du fait de la baisse généralisée des températures, qui devraient rester inférieures aux normales jusqu'à la fin du mois », dixit Météo France.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Ça coince sur la répartition de la valeur.

selon la FNPL. La répartition de la valeur a été au coeur des discussions du conseil d’administration du Cniel du 11 juillet.

Le chiffre de la semaine
36,1 Mt
Selon les dernières estimations au 1er juillet, la production française de blé tendre atteindrait 36,1 millions de tonnes (Mt), en léger recul de 1,3 % par rapport à l’année précédente, annonce le ministère de l’Agriculture dans une note de conjoncture le 10 juillet.