L'Anjou Agricole 01 juin 2017 à 12h00 | Par L'Anjou Agricole

Assurance-chômage : la FNSEA souligne des « inadaptations » pour les agriculteurs

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Actuagri

La présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, a souligné le 31 mai les « inadaptations » du projet de système universel d’assurance-chômage, après une rencontre chez le Premier ministre. « Il y a beaucoup de questions autour de l'assurance-chômage », a-t-elle déclaré à sa sortie. « Si l'ouverture du droit doit se traduire par six points supplémentaires (de cotisations sociales, NDLR), ça nous interroge beaucoup pour un métier qui ne voit pas comment il pourrait (y) accéder ». « Un agriculteur qui s'installe investit énormément, c'est très capitalistique l'activité agricole, et on ne peut pas envisager des séquences de travail-chômage-travail », a-t-elle poursuivi, évoquant des « inadaptations (...) pas propices à faciliter la réflexion » sur l’assurance-chômage.

A propos du compte pénibilité, Christiane Lambert a souhaité « une amélioration et une simplification de la façon de le mettre en œuvre ». Elle a également évoqué la question du coût du travail, qui crée une « distorsion de concurrence » avec les voisins européens. Qualifiant de « bonne » l'écoute que lui a accordée Edouard Philippe sur ce sujet, elle a souligné les fermetures d'exploitations induites par les inégalités de charges sociales dans des secteurs très employeurs de main-d'œuvre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Les conditions sont aujourd’hui réunies pour autoriser la mise sur le marché des poudres de lait infantile

affirme le ministère de l’Agriculture , qui annonce, dans un communiqué de presse du 18 septembre, la reprise de la commercialisation des poudres de lait infantile fabriquées par Lactalis

Le chiffre de la semaine
35 000
C’EST LE NOMBRE DE SALARIÉS AGRICOLES EN MAINE-ET-LOIRE. 1 ENTREPRISE SUR 2 EST EMPLOYEUSE.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui