L'Anjou Agricole 11 février 2016 à 16h00 | Par L'Anjou Agricole

Au Maroc avec le 4L Trophy

Lundi 15 février, deux jeunes étudiants ligériens en formation agricole partent vivre l'aventure du 4L Trophy, qui les mènera de Loiré, en Maine-et-Loire, au désert marocain.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Aubin Maussion et Aurélien Labour doivent parcourir près de 6 000 km en 4L. Les deux jeunes de 19 ans forment l’équipage 904.
Aubin Maussion et Aurélien Labour doivent parcourir près de 6 000 km en 4L. Les deux jeunes de 19 ans forment l’équipage 904. - © AA

 

Habitant de Loiré,  Aubin Maussion est étudiant en BTS agricole aux établières à la Roche-sur-Yon, tout comme son ami Aurélien Labour, originaire de Loire-Atlantique. Les deux jeunes ligériens s'apprêtent à participer au 4L Trophy, qui se déroulera du 18 au 28 février. Qu'est-ce qui les a poussés à partir ainsi sur les routes, jusqu'à arpenter les pistes du désert Marocain ?
« C'est pour vivre une aventure unique qui rejoint les valeurs qui m'ont été inculquées par le scoutisme : solidarité et dépassement de soi-même, confie Aubin Maussion. Je pense que c'est une aventure unique en son genre de participer à un grand raid. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Si des solutions techniques alternatives au désherbage chimique existent, elles ne sont pas encore adoptables par tous les arboriculteurs.

indique le CTIFL (centre technique), dans un communiqué du 26 mai

Le chiffre de la semaine
8,2 millions d'euros
Horticulture : dans le Maine-et-Loire, la destruction des plantes et fleurs, suite à la crise du Covid-19, a entrainé une perte de 8,2 millions d'euros (source FNPHP Grand Ouest)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui