L'Anjou Agricole 20 octobre 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Aubance : des plantations de haies bocagères subventionnées

Le programme de replantations de haies bocagères est reconduit cette année sur le bassin de l’Aubance.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

La prise de conscience des élus et habitants des communes du bassin versant de l’Aubance a décliné la mise en place d’un programme de replantation de haies bocagères, inscrit dans le cadre du SAGE Layon-Aubance-Louets. Ce projet, initié par le Syndicat Mixte du Bassin de l’Aubance (SMiBA) et l’association Études Des Équilibres Naturels (EDEN), vise à restaurer le bocage et la végétation des bords de cours d’eau.

42 km de haies replantés
Le programme existe depuis 2004. En 11 années, 42 km de haies ont été replantés selon des objectifs divers et complémentaires, dans l’intérêt environnemental et paysager (filtres à polluants, ombrage des cours d’eau, limitation de l’érosion des sols, maintien des berges des cours d’eau, sources de biodiversité, etc.) et l’intérêt agronomique (brise-vent, abris aux animaux d’élevage, diminution des pertes d’eau des plantes, production de bois d’œuvre ou de chauffage, etc.).

Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du 23 octobre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

[Nous faisons] l’amer constat que la guerre des prix se poursuit entre les enseignes de la grande distribution.

La FNSEA, les JA, l’Ania et Coop de France demandent à l’administration d’« intensifier » les contrôles et de publier les sanctions prises grâce au dispositif du “name and shame”.

Le chiffre de la semaine
220
Dans le Maine-et-Loire en 2018, 220 installations ont vu le jour, dont 117 avec les aides. Pour 450 départs.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui