L'Anjou Agricole 27 octobre 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Aubance : replantation des haies bocagères

En 2004, a été lancé un vaste programme de plantations de haies sur le bassin versant de l’Aubance. 12 ans plus tard, 48 km de haies ont été replantés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Jean-François Cesbron, vice-président du syndicat Layon-Aubance-Louets ; Jean-Paul Soutif, président d’Éden ; Laurent Tertrais, technicien Éden.
De gauche à droite : Jean-François Cesbron, vice-président du syndicat Layon-Aubance-Louets ; Jean-Paul Soutif, président d’Éden ; Laurent Tertrais, technicien Éden. - © AA

La prise de conscience des élus et habitants des communes du bassin versant de l’Aubance a permis la mise en place d’un programme de replantation de haies bocagères en 2004. Ce projet, initié par le syndicat Layon- Aubance-Louets et l’association Études des équilibres naturels (Éden), vise à restaurer le bocage et la végétation des bords de cours d’eau. La reconquête de la qualité des eaux est l’enjeu majeur de ce programme, qui s’inscrit dans les actions du Schéma d’aménagement et de gestion des eaux (Sage) Layon-Aubance- Louets. Douze ans plus tard, près de 48 kilomètres de haies ont été replantés...

 

La suite, dans l'Anjou agricole du 28 octobre 2016.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Tout doit être mis en oeuvre pour éviter une crise dans la filière lait bio. Si elle survenait, le lait bio non valorisé serait déclassé et viendrait, par effet domino, déstabilisé le marché du lait conventionnel.

avertit Jacques Mousseau, président de la section agriculture biologique de la FRSEA Pays de la Loire, dans un communiqué du 26 novembre.

Le chiffre de la semaine
6 millions
de sapins de Noël sont vendus chaque année en France, dont 80 % sont issus de la production française.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui