L'Allier Agricole 18 juin 2019 à 17h00 | Par L'ALLIER AGRICOLE

Baisse du cheptel bovin et pas de hausse des cours

La situation difficile des éleveurs cdue à la fois par la mauvaise conjoncture du marché de la viande, les conditions climatiques inquiétantes que nous subissons depuis l’année passée et le manque de considération sociétale du métier, entraînent une baisse du cheptel et donc de la production.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une assemblée suivie par une nombreuse assistance inquiète du contexte économique de la filière viande bovine
Une assemblée suivie par une nombreuse assistance inquiète du contexte économique de la filière viande bovine - © Covido Bovicoop

Les abattages de gros bovins en France ont régressé de 5 % en tonnage sur le 1er trimestre de cette année. Ce n’est pas pour autant que les prix de vente s’améliorent.

Il y a plusieurs raisons à cela et Ludovic Paccard, directeur général adjoint, a souhaité, lors des secondes assemblées générales ordinaire et extraordinaire de la coopérative le 12 juin dernier à Champs (63), les exposer et   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Allier Agricole

la phrase de la semaine

La castration à vif des porcelets sera interdite fin 2021

a annoncé le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume, le 17 novembre. « Il faudra faire autre chose, il faudra une anesthésie », a-t-il précisé.

Le chiffre de la semaine
345
C'est le nombre de salariés qualifiés formés en 10 ans par le Geiq Agriqualif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui