L'Anjou Agricole 07 mars 2018 à 12h00 | Par L'Anjou Agricole

BASF lance une application mobile de surveillance collaborative des cultures

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Jean-Charles Gutner

BASF a lancé le 6 mars Companion, une application mobile de surveillance collaborative de l’état sanitaire des grandes cultures et de la vigne. Cet outil gratuit est à destination des agriculteurs et des professionnels en lien avec l’observation des cultures et le partage d’information (distribution, instituts techniques, centres d’expérimentation, instituts de formation, chambres d’agriculture, etc). « Notre ambition est de rendre le tour de plaine plus collaboratif, interactif », affirme Yohann Béréziat, responsable Marketing. Companion permet d’enregistrer les observations au champ et de les partager. L’utilisateur dispose d’une vision en temps réel des maladies, ravageurs, incidents climatiques sur les parcelles d’une zone géographique choisie. 150 bioagresseurs sont référencés. Autres fonctionnalités, la réception d’alertes sur les risques à proximité de l’exploitation, le partage des observations via Twitter. L’application donne aussi la possibilité de récupérer un fichier de ses propres observations pour les exploiter en dehors.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

5 % d’augmentation des tarifs de vente des produits laitiers aux distributeurs par les transformateurs permettraient d’atteindre le prix de revient moyen calculé par l’interprofession (396 euros/1 000 litres toutes primes confondues). À condition que ces 5 % soient identifi és en toute transparencedans les négociations commerciales. »

a réagi la FNPL suite à la déclaration du président du groupe Intermarché qui s’est engagé à « accepter des hausses de prix », réclamées par les industriels aux GMS

Le chiffre de la semaine
17 %
ENVIRON 200 VOLS ET INFRACTIONS ONT TOUCHÉ LES EXPLOITATIONS AGRICOLES, SOIT UNE BAISSE DE 17 % PAR RAPPORT À 2017.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui