L'Anjou Agricole 13 décembre 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Bio: les discussions européennes vont se poursuivre malgré des divisions importantes

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Les négociations entre le Conseil de l'UE et le Parlement européen sur la révision de la législation sur l'agriculture biologique n'aboutiront pas d'ici la fin de l'année, mais les ministres de l'agriculture des Vingt-huit réunis le 12 décembre à Bruxelles ont estimé que ces discussions devaient se poursuivre au premier semestre 2017. Les États membres restent néanmoins très divisés sur certains points du règlement, notamment la présence de résidus de pesticides non autorisés (qui doit ou non conduire à un déclassement des produits), les cultures sous serres (autoriser ou non la production hors sol) et la possibilité d'utiliser des semences conventionnelles. Il sera donc très difficile, après déjà plus d'un an de pourparlers, de parvenir à un compromis. Le commissaire européen Phil Hogan a indiqué qu'il n'avait nullement l'intention de retirer la proposition comme le lui demandent certaines délégations opposées au texte.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Les négociations commerciales en cours doivent aboutir à un niveau de valorisation des coûts qui prend en compte la hausse des charges de production pour les éleveurs caprins

demande Coop de France dans un communiqué de presse du 16 janvier.

Le chiffre de la semaine
989
En Pays-de-la-Loire, on recense 989 entreprises de travaux agricoles, dont 573 employeuses de main d'œuvre. Cela représente près de 6 000 actifs (2 400 ETP).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui