L'Anjou Agricole 25 mai 2016 à 15h00 | Par L'Anjou Agricole

Blocages des raffineries : la FNSEA pour une dérogation "agriculteurs"

Alors que le blocage des raffineries se poursuit en France, la FNSEA indique le 25 mai dans un communiqué que « les agriculteurs signalent d'ores et déjà des retards dans la réception de leurs fournitures, comme dans l'acheminement de leurs produits ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dans un communiqué commun avec la CGPME, le Medef, l’Udes, l’UNAPL et l’UPA, publié le même jour, la FNSEA appelle également « à la responsabilité collective de chacun pour que les outrances au service d’intérêts particuliers ne mettent pas en danger ce bien commun que sont les entreprises françaises ».
Dans un communiqué commun avec la CGPME, le Medef, l’Udes, l’UNAPL et l’UPA, publié le même jour, la FNSEA appelle également « à la responsabilité collective de chacun pour que les outrances au service d’intérêts particuliers ne mettent pas en danger ce bien commun que sont les entreprises françaises ». - © Actuagri

Rappelant que les productions horticoles et les fruits et légumes entrent dans une période clé pour leur chiffre d'affaires, et que la plupart des denrées agricoles sont rapidement périssables, l'organisation « demande au Gouvernement d'accorder les dérogations indispensables à la pérennité de l'activité agricole ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le groupe Cooperl peut compter sur l’engagement du ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance pour assurer la pérennité des activités et de l’emploi

signifie Bercy dans un communiqué du 21 octobre.

Le chiffre de la semaine
4 à 6 €/1 000 l
"Sur les 9 premiers mois de l’année, un recul de 4 à 6 €/1 000 litres sur les moyennes régionales du prix du lait payé par les entreprises a été constaté" selon Frédéric Vincent de la FDSEA 49.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui