Agri53 20 janvier 2020 à 11h00 | Par Lena Guillaume

Bocage53 et agriculteurs : une réunion pour apaiser les tensions

En décembre, Ouest-France, contacté par Bocage 53, a publié un article qui a déplu aux agriculteurs du canton de Gorron. Le collectif mettait en cause l'entretien de haies du bocage mayennais et la filière bois énergie. Pour apaiser le conflit, les parties se sont réunies lundi 13 janvier à Carelles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Six agriculteurs, trois membres du collectif bocage 53, les deux dirigeants de la Béma et le gérant de la Scic bois énergies étaient présents.
Six agriculteurs, trois membres du collectif bocage 53, les deux dirigeants de la Béma et le gérant de la Scic bois énergies étaient présents. - © L.G

Un article publié par nos confrères de Ouest France le 13 décembre 2019 a piqué à vif de nombreux exploitants agricoles du canton de Gorron. Celui-ci relayait la parole du collectif Bocage 53. Il y dénonçait les « excès du bois déchiqueté en Mayenne », servant à créer de l’énergie renouvelable. Dans la publication, les agriculteurs et les entreprises prestataires de la filière
bois énergie, en l’occurrence la Béma et la Scic Bois Énergie, sont comparées à des pirates. Un des membres de   [...]

 

» Lire la suite sur le site Agri53

la phrase de la semaine

Je respecte le processus démocratique, mais je pense profondément que ce n’est pas le bon véhicule

Interrogé au Space, sur le Référendum d’initiative partagée pour les animaux, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie a répondu qu’il ne s’agissait pas du “bon vehicule” politique

Le chiffre de la semaine
14 746
Chasseurs dans le Maine-et-Loire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui