L'Anjou Agricole 05 janvier 2018 a 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Brexit : Londres maintiendra le même niveau de soutien que la Pac jusqu'en 2022

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Commission européenne

S’exprimant à Oxford devant des représentants du secteur agricole le 4 janvier, le ministre de l’Agriculture britannique, Michael Gove, s’est engagé à maintenir le soutien aux agriculteurs au même niveau qu’actuellement assuré par la Pac jusqu’en 2022. « Le montant alloué au soutien à l’agriculture sera protégé durant cette période (jusqu’au Brexit en mars 2019, ndlr) et au-delà jusqu’à la fin de ce gouvernement en 2022 », a-t-il annoncé. En 2019, les DPB seront payés sur la même base qu’actuellement.

Après le Brexit, Michael Gove promet notamment un paiement qui ne serait plus soumis aux conditionnalités jusqu’ici fixées par l’Europe. Il estime en effet que la conditionnalité des aides Pac n’a pas eu de bénéfices sur l’environnement. Dans le cas de l'Angleterre, le ministre envisage ensuite une période de transition durant plusieurs années, qui fera l’objet d’une consultation. Pour sa future politique agricole, le gouvernement veut se concentrer principalement sur l’environnement et promet un "Green Brexit".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Compte tenu du contexte sanitaire et social actuel, les dons de lait sont plus que jamais vitaux pour fournir l’aide alimentaire

ont indiqué Les Restos du Coeur. Les agriculteurs concernés ont jusqu’au 15 février pour effectuer un don à une association habilitée.

Le chiffre de la semaine
600 millions d'euros
le relèvement du SRP (Seuil de Revente à Perte) de 10% a permis un gain de 600 millions d’euros pour la distribution qui auraient dû, en toute logique, se retrouver dans les cours de fermes.