L'Anjou Agricole 17 octobre 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Brexit : sans accord avec l'UE, l'agriculture du R.U. devrait produire plus (C. Grayling)

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Stuart Wilson/CE

Interrogé par la BBC le 15 octobre sur l'évolution des prix alimentaires en cas d'absence d'accord avec l'UE sur le Brexit, le secrétaire aux transports britannique Chris Grayling a répondu que les agriculteurs britanniques devraient produire plus et que le Royaume-Uni augmenterait ses importations hors UE: « cela signifierait que les entreprises, les supermarchés achèteraient plus de production nationale, que les agriculteurs britanniques produiraient plus, qu'ils achèteraient plus à travers le monde et que cela nuirait aux entreprises françaises et du continent », a-t-il déclaré.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le groupe Cooperl peut compter sur l’engagement du ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance pour assurer la pérennité des activités et de l’emploi

signifie Bercy dans un communiqué du 21 octobre.

Le chiffre de la semaine
4 à 6 €/1 000 l
"Sur les 9 premiers mois de l’année, un recul de 4 à 6 €/1 000 litres sur les moyennes régionales du prix du lait payé par les entreprises a été constaté" selon Frédéric Vincent de la FDSEA 49.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui