L'Anjou Agricole 13 septembre 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Budget de la prochaine PAC: «Il y aura des arbitrages», prévient Michel Barnier

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Etienne Ansotte/Commission européenne

« Il y aura des arbitrages », a déclaré l'ancien ministre de l'agriculture et commissaire européen Michel Barnier, lors des assises Terre 2016, organisées par Ouest-France le 12 septembre à Rennes. Actuellement chargé des négociations avec la Grande-Bretagne en vue du Brexit, Michel Barnier a rappelé que les négociations de la future PAC se feront « dans un budget contraint », rappelant que la Grande Bretagne est actuellement contributeur net à hauteur de 7 milliards d'euros au budget de la PAC, et que par ailleurs les politiques de renforcement des frontières de l'Europe devraient peser sur les discussions du budget de la PAC. Parmi les sujets qui pourraient venir sur la table des négociations, la « part des co-financements pour les aides directes », avance-t-il. « Il va falloir se battre », a-t-il lancé, après avoir rappelé que plusieurs Etats-membres dont la Grande-Bretagne ont toujours milité « pour une baisse, voire une suppression des budgets de la PAC ». Selon Michel Barnier, céder à ces demandes consisterait à faire de l'Europe « un grand supermarché ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Aucune étude prouve le caractère cancérogène du glyphosate

a déclaré P. Médevielle, sénateur UDI, suite à une étude sanitaire menée par des sénateurs de l'Opecst, sur le glyphosate

Le chiffre de la semaine
2/3
Des consommateurs avouent un doute sur la composition 100 % bio des produits étiquetés comme tels.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui