Agri79 Informations 31 octobre 2019 à 10h00 | Par Nicolas Ehrhardt

Caprins : la listériose n’est pas une fatalité

La maladie bactérienne prend souvent sa source d’un fourrage humide ou mal conservé. Pour empêcher son développement, la prévention passe d’abord par l’enrubannage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le taux de matière sèche doit être compris entre 50 et 65 % 
avant bottelage et les balles denses et régulières.
Le taux de matière sèche doit être compris entre 50 et 65 % avant bottelage et les balles denses et régulières. - © JC Gutner

Les fourrages stockés nécessitent une bonne maîtrise technique quant à la production, le stockage et la distribution, en particulier pour prévenir les différentes formes de listériose clinique chez les chèvres et la présence de listeria dans les produits laitiers. L’enrubannage nécessite une attention particulière. En effet, c’est un fourrage humide qui, mal conservé ou utilisé, peut devenir un milieu favorable au développement de listeria monocytogenes et un vecteur de diffusion dans   [...]

 

» Lire la suite sur le site Agri79 Informations

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Si des solutions techniques alternatives au désherbage chimique existent, elles ne sont pas encore adoptables par tous les arboriculteurs.

indique le CTIFL (centre technique), dans un communiqué du 26 mai

Le chiffre de la semaine
8,2 millions d'euros
Horticulture : dans le Maine-et-Loire, la destruction des plantes et fleurs, suite à la crise du Covid-19, a entrainé une perte de 8,2 millions d'euros (source FNPHP Grand Ouest)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui