L'Anjou Agricole 02 octobre 2014 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Chambre d’agriculture - 120 000 euros prélévés par l’état

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Un “hold up sur nos ressources”. Lors de la dernière session Chambre, François Beaupère, président de la Chambre d’agriculture n’a pas caché son inquiétude sur les prélèvements que pourraient faire l’état sur les fonds de la Chambre d’agriculture. Ces prélèvements pourraient prendre la forme d’une baisse de 2 % de la taxe additionnelle de la TFNB (taxe sur le foncier non bâti) sur trois ans. Pour Laurent Damour, le directeur, le calcul est simple : “c’est 120 000 euros en moins chaque année pour la Chambre du Maine-et-Loire”. La Chambre d’agriculture semble vouloir d’ores et déjà “rationnaliser les moyens et cherche à mutualiser les frais”, explique François Beaupère. A priori, les fonds de roulement de la chambre, eux, ne serait pas ponctionnés. Des négociations sont encore en cours entre l’APCA et le gouvernement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Nous portons une réflexion sur des dispositions spécifiques à l’agriculture urbaine dans le cadre du statut du fermage

a indiqué le Cese (Conseil économique, social et environnemental), dans un avis adopté le 12 juin, en vue de la future réforme du droit foncier rural.

Le chiffre de la semaine
400
c'est le nombre d'animaux qui se retrouveront au concours inter-régional de Blonde d'Aquitaine à Cholet le 21 et 22 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui