L'Anjou Agricole 16 décembre 2020 � 11h00 | Par AA

Changement de président à InterLoire

Lors de l’assemblée générale élective d’InterLoire, Lionel Gausseaume a été élu président de l’interprofession. Il succède à Jean-Martin Dutour.

Abonnez-vous R�agir Imprimer
Lionel Gausseaume est le nouveau président d'InterLoire.
Lionel Gausseaume est le nouveau président d'InterLoire. - © Frémont

Issu d’une famille de vignerons de Touraine, Lionel Gausseaume est le nouveau président d’InterLoire. Agé de 51 ans, il prend la tête de cette interprofession qui défend les intérêts de 31 appellations et IGP, et représente la 3ème région viticole d’appellations de France. Après un début de carrière dans différents organismes agricole, dont la Chambre d’agriculture et différentes FDSEA, Lionel Gausseaume a opéré un retour aux sources il y a 10 ans, en s’installant sur 35 ha, en Touraine.


S’inscrire dans la continuité
Pour celui qui prend la suite de Jean-Martin Dutour, il n’est pas question « d’opérer un virage à 180° ». Le viticulteur, dans l’interprofession depuis 10 ans, compte s’appuyer sur les actions de son prédécesseur (voir encadré), et notamment le plan de filière "Val de Loire 2030". Deux axes ressortent de ce plan, qui vise à accélérer la transition écologique du vignoble ligérien et à soutenir la valorisation des vins sur les marchés, en particulier à l’international. « Il faut préparer nos vignobles au changement climatique, et lancer une dynamique forte sur la certification. Nos clients sont en attente de cela, il est de notre devoir d’y répondre », estime Lionel Gausseaume. Ainsi, InterLoire table sur 100 % des exploitations certifiées en 2030, contre 50 % actuellement. Concernant l’international, il devient pressant de pérenniser des marchés à l’export, au vu de la contraction du marché intérieur. « Il y a une contraction de l’ordre de 5 % par an », dévoile Jean-Martin Dutour. Ainsi, le marché international apparaît être comme un débouché qui prendra de plus en plus d’importance. « Le but, c’est de passer de 20 % à 30 % d’export d’ici à 2030 », confie le nouveau président. Dans une année marquée par le Covid, nul doute que Lionel Gausseaume aura fort à faire pour continuer à structurer la filière des vins de Loire. Avec une perte de ventes de 10 % en volume liée à la crise, le monde du vin paraît en grande difficulté. Sans compter l’impact qu’un brexit sans accord pourrait avoir sur la filière, la Grande-Bretagne étant le premier marché d’export pour les vins de Loire.
Lionel Gausseaume est élu pour trois ans.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

L’accroissement du nombre de bénéficiaires de l’aide alimentaire est une réalité dont nous prenons pleinement la mesure. C’est pourquoi, les agriculteurs, au travers de Solaal, se mobilisent pour répondre aux enjeux de la précarité alimentaire. Solaal Pays de la Loire reste mobilisé plus que jamais pour assurer son rôle de facilitateur du don alimentaire.

explique Jean-Louis Lardeux, président de l’association Solaal Pays de la Loire.

Le chiffre de la semaine
2 000 t
La collecte de pneumatiques usagés, organisée par la FDSEA, a:commencé lundi 11 janvier à Vihiers et aura lieu dans le département jusqu’au 11 mars. Au total plus de 2 000 tonnes seront collectées et valorisées pendant l’opération.