L'Agriculteur Charentais 08 novembre 2018 à 09h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Conseil : Imaginer l'indépendance

La loi pourrait bientôt séparer les activités de conseil de la vente de produits phytos. Rien n’est encore ficelé, mais l’ordonnance est en cours de rédaction.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Réussir

Pour acheter un produit phyto, l’agriculteur devrait bientôt présenter un justificatif de délivrance d’un «conseil annuel indépendant». C’est l’une des premières mesures concrètes inscrites dans le projet d’ordonnance «pour la mise en œuvre de la séparation entre la vente et le conseil», dévoilé par la DGAL (ministère de l’Agriculture) et le CGDD (ministère de la Transition écologique) le 28 septembre dernier. Il établit une première définition de ce «conseil annuel» qui est appelé à devenir   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Agriculteur Charentais

la phrase de la semaine

[Nous faisons] l’amer constat que la guerre des prix se poursuit entre les enseignes de la grande distribution.

La FNSEA, les JA, l’Ania et Coop de France demandent à l’administration d’« intensifier » les contrôles et de publier les sanctions prises grâce au dispositif du “name and shame”.

Le chiffre de la semaine
220
Dans le Maine-et-Loire en 2018, 220 installations ont vu le jour, dont 117 avec les aides. Pour 450 départs.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui