L'Anjou Agricole 21 avril 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Coup de pouce à l’apprentissage

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Lors de sa prestation à Canal +, le 19 avril, le président de la République a promis que les très petites entreprises « ne paieront plus rien » pour les apprentis mineurs qu’elles emploient. En effet, à partir de la rentrée prochaine, voire plus tôt, la puissance publique prendra en charge – sous forme d’une indemnité versée chaque trimestre – 100 % de la rémunération des apprentis mineurs, lors de leur première année, dans les entreprises de moins de 11 salariés. Les employeurs bénéficiaient déjà d’une exonération de cotisations sociales à l’exception de celles dues au titre des accidents du travail et des maladies professionnelles. Sont également parus au journal officiel deux décrets qui entreront en vigueur le 2 mai, très attendus par la FNSEA qui était d’ailleurs montée « au créneau » à plusieurs reprises sur le sujet. Le premier, appelé « décret escabeaux » autorise les apprentis mineurs à travailler en hauteur sur « des échelles, escabeaux et marchepieds ». Jusqu’ici il était interdit aux employeurs de mobiliser des apprentis pour des travaux de cueillette par exemple. Le second surnommé « machines dangereuses » remplace l’autorisation préalable de l’inspection du travail pour la réalisation de travaux dangereux par les apprentis, par une simple déclaration.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui