L'Anjou Agricole 20 décembre 2018 à 15h00 | Par AA

Dégâts de sanglier et de cervidés

La section dégâts de gibier FDSEA s’est réunie le 18 décembre à la fédération des chasseurs, à Bouchemaine. L’occasion d’échanger avec le président Edouard-Alain Bidault.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

L’échange entre agriculteurs et chasseurs s’est voulu ferme mais cordial, malgré les inquiétudes des agriculteurs face aux dégâts de sangliers qui se sont encore multipliés. Semis de blé piétinés, prairies retournées, maïs saccagés, désormais la plupart des secteurs du Maine-et-Loire sont concernés.

Face à cette situation, les chasseurs mettent la main aux fusils et 500 sangliers de plus ont déjà été tirés depuis le début de la saison de chasse par rapport à l’an passé. Face à cette situation, nombreux sont les agriculteurs qui se découragent et ne font plus de déclaration de dégâts.

Autre phénomène qui inquiète le monde agricole, l’arrivée de cervidés dans certains massifs. Sur ce point le président Bidault se veut catégorique : « il ne doit pas y avoir d’implantations nouvelles dans des bois qui ne peuvent les accueillir », c’est notamment le cas sur le secteur de Montreuil-Bellay où un troupeau de 17 biches a été aperçu dans un enclos de bovins.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Les négociations commerciales en cours doivent aboutir à un niveau de valorisation des coûts qui prend en compte la hausse des charges de production pour les éleveurs caprins

demande Coop de France dans un communiqué de presse du 16 janvier.

Le chiffre de la semaine
989
En Pays-de-la-Loire, on recense 989 entreprises de travaux agricoles, dont 573 employeuses de main d'œuvre. Cela représente près de 6 000 actifs (2 400 ETP).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui