L'Anjou Agricole 17 janvier 2019 à 14h00 | Par AA

Denis Asseray : “Favoriser l’autonomie de décision des agriculteurs”

Denis Asseray, 53 ans, brigue un nouveau mandat à la Chambre d’agriculture de Maine-et-Loire, sur la liste JA + FDSEA. Il souhaite continuer à s’impliquer, notamment sur les volets énergie et agronomie. Portrait.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Denis Asseray est agriculteur à Grézillé en Maine-et-Loire.
Denis Asseray est agriculteur à Grézillé en Maine-et-Loire. - © AA

“Etre acteur plutôt que subir” est sa formule préférée. Pour Denis Asseray, le syndicalisme est une véritable école de vie et une occasion de se former en continu : « c’est vrai, je me suis fait un peu happer par les responsabilités.  Mais ça m’apporte beaucoup humainement. J’ai l’habitude de dire que  j’avais un Bac moins 4, car je me suis installé avec un seul BEP », explique-t-il. L’agriculteur de Grézillé est à la tête, avec son associé, d’une exploitation très diversifiée, en vignes, lait et grandes cultures, sur la commune nouvelle de Gennes-Val de Loire, dont il est élu.

Produire à moins cher

Denis Asseray est entré à la Chambre d’agriculture en 1995. Il s’est investi sur les dossiers de la formation et de l’installation, de l’agronomie et de l’énergie (il gère notamment la SCIC Bois énergie). « Aujourd’hui, les efforts se concentrent sur les économies d’énergie pour aider les agriculteurs à produire à moins cher », précise l’agriculteur.

Dans un contexte de plus en plus fluctuant, il estime que le rôle d’une Chambre d’agriculture est « de favoriser l’autonomie de décision des agriculteurs, de les accompagner dans le changement, vers d’autres modes de production... ». Sur son exploitation, il a cessé le labour depuis 12 ans, avec des résultats encourageants : « on peut produire aussi bien, voire plus, et j’ai gagné un point de matière organique sur l’ensemble de l’exploitation », a-t-il observé. 

S.H.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Nous portons une réflexion sur des dispositions spécifiques à l’agriculture urbaine dans le cadre du statut du fermage

a indiqué le Cese (Conseil économique, social et environnemental), dans un avis adopté le 12 juin, en vue de la future réforme du droit foncier rural.

Le chiffre de la semaine
400
c'est le nombre d'animaux qui se retrouveront au concours inter-régional de Blonde d'Aquitaine à Cholet le 21 et 22 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui