L'Anjou Agricole 28 septembre 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Des abattages en progression sur août (Agreste)

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les abattages de bovins, porcs et ovins ont globalement progressé sur le mois d'août 2015.
Les abattages de bovins, porcs et ovins ont globalement progressé sur le mois d'août 2015. - © AA

Bovins

Les abattages de bovins ressortent à la hausse en août, la production se montrant, elle, quasi stable le mois précédent, a indiqué le 25 septembre Agreste. « En août 2015, les abattages totaux de bovins, corrigés des variations journalières, ont progressé de 3,6 % en têtes et de 5,6 % en poids par rapport à août 2014, selon une note. Toutes les catégories sont concernées par cette hausse, à l'exception des veaux de boucherie. Depuis le début de l'année, les abattages de bovins sont supérieurs de 1 % en têtes et de près de 3 % en poids à ceux de 2014. » La consommation apparente de viande bovine affiche en juillet un repli de 2 % sur un an.

 

Porcs

Les abattages de porcins marquent une hausse en août, a indiqué Agreste le 25 septembre, le prix du porc charcutier s'affichant lui en baisse. « En août 2015, après un mois de baisse, les abattages de porcins augmentent à nouveau de 3 % en têtes et de 4,1 % en téc par rapport à août 2014 », selon une note. Depuis le début de l'année, ils affichent une légère progression en têtes (+ 0,5 %). Le prix du porc charcutier se situe lui à 1,57 euro/kg carcasse, en baisse de 1,3 % par rapport à août 2014 et de 2 % par rapport à la moyenne quinquennale. « Cette faiblesse du cours est notamment liée aux difficultés rencontrées à l'exportation, dans un contexte d'offre européenne soutenue », considère Agreste. En juillet, la production porcine se replie de 2,3 % en glissement annuel. Depuis début 2015, elle progresse de 1 %. La consommation apparente de viande porcine (y compris graisse de porc) affiche en juillet en baisse de 1,5 %. Elle progresse toutefois de 3,1 % en cumul depuis le début de l'année.


Ovins

Les ovins connaissent une hausse des abattages en août, a relevé le 25 septembre Agreste, après un repli en juillet de la production et de la consommation. « En août 2015, les abattages d'agneaux, corrigés des variations journalières, sont supérieurs de plus de 2 % (en têtes) à ceux d'août 2014, selon une note. Mais sur les huit premiers mois de l'année, ils reculent de 2,5 %. » Les abattages d'ovins de réforme suivent la même tendance : + 3 % en août, -1,6 % depuis le début de l'année par rapport aux mêmes périodes de 2014. « L'été sec et chaud et ses conséquences sur la production fourragère peut expliquer cette progression des abattages d'ovins de réforme au mois d'août », estime Agreste.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui