L'Anjou Agricole 14 mai 2018 à 17h00 | Par L'Anjou Agricole

Des cas de contaminations à E. Coli après la consommation de reblochon au lait cru

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Réussir - Costie Pruilh

Les ministères de la Santé et de l’Agriculture ont informé, dans un communiqué du 11 mai, sur l’apparition d’intoxication après la consommation de reblochon au lait cru. Santé publique France et le Centre national de référence des Escherichia coli (Institut Pasteur et Hôpital Robert Debré, Paris) ont identifié sept cas d’infections à Escherichia coli, dont six syndromes hémolytiques et urémiques, survenus chez des enfants âgés de un an et demi à 3 ans. « Les investigations menées par les autorités sanitaires ont confirmé un lien épidémiologique entre ces cas et la consommation de reblochons entiers au lait cru de marque "Nos régions ont du talent", commercialisés dans les enseignes Leclerc de plusieurs régions », dit le communiqué. Les 7 enfants malades ont eu une infection avec la souche Escherichia coli 026, une bactérie « virulente » dont les symptômes peuvent évoluer vers un syndrome hémolytique et urémique, forme clinique sévère d’une infection à Escherichia coli. Les enquêtes se poursuivent sur la recherche de l’origine de la contamination.

Les ministères informent que tous les reblochons entiers au lait cru de marque "Nos régions ont du talent" commercialisés depuis le 21 janvier 2018 dans les enseignes Leclerc ont fait l’objet de mesures de retrait-rappel (Numéro vert : 0800 011 100). Le fromage incriminé est fabriqué par la société Fromagerie Chabert, précise le distributeur. La DGAL poursuit son enquête pour en savoir plus sur l'origine de la contamination.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Ça coince sur la répartition de la valeur.

selon la FNPL. La répartition de la valeur a été au coeur des discussions du conseil d’administration du Cniel du 11 juillet.

Le chiffre de la semaine
36,1 Mt
Selon les dernières estimations au 1er juillet, la production française de blé tendre atteindrait 36,1 millions de tonnes (Mt), en léger recul de 1,3 % par rapport à l’année précédente, annonce le ministère de l’Agriculture dans une note de conjoncture le 10 juillet.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui