L'Anjou Agricole 03 mai 2018 à 10h00 | Par L'Anjou Agricole

Des chevaux qui changent de métier

L’association Au-delà des pistes, basée à Soucelles, permet de créer des ponts au sein de la filière équine, pour que les chevaux réformés des courses aient une nouvelle carrière.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Zuzanna Lupa Photography

L’élevage équin est riche de la diversité des disciplines de la filière (courses, sport, loisirs). Pour un même poulain, plusieurs avenirs se dessinent. « Evidemment, chaque naissance résulte du travail de l’éleveur et est réfléchie en fonction d’une utilisation. Mais une des richesses de la filière est que, si cet usage ne convient pas, la carrière du cheval ne s’arrête pas pour autant », résume Marine Thévenet, chef de projet au sein de l’association Au-delà des pistes, basée à Soucelles. (...)

« Nous avons plusieurs objectifs. En premier lieu, instaurer une prise en charge et une orientation des chevaux réformés. Mais nous voulons aussi créer des ponts entre les filières des courses et le monde du sport ». Concrètement, l’association offre aux entraîneurs un annuaire recensant les écuries, accréditées par ses soins, qui récupèrent, valorisent et revendent les chevaux réformés.«Une quinzaine d’écuries, dont 3 sont situées en Maine-et-Loire, sont aujourd’hui accréditées". (...)

Comme le dit la présidente de l'association, Aliette Forien : Aliette Forien : « ces chevaux nous ont fait rêver sur les pistes. à notre tour de faire en sorte qu’ils continuent à le faire, même dans un autre contexte ». (...)

Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du vendredi 4 mai 2018.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Il y a une réelle envie d’aller de l’avant.

selon Éric Thirouin, secrétaire général adjoint de la FNSEA, à propos de la rencontre du 13 juillet avec le Corena (Comité de rénovation des normes en agriculture)

Le chiffre de la semaine
12 327 €
D’après une étude du réseau AS et des Chambres d’agriculture, le résultat courant moyen par UTA 2017 (Unité de travail agricole) des entreprises agricoles de l’Ouest et du Centre, s’élève à 12 327 euros. Un chiffre en baisse par rapport à 2016.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui