L'Anjou Agricole 24 septembre 2020 à 11h00 | Par AA

Des machines au service de la transition agroécologique

Semoirs, déchaumeurs, outils de désherbage mécanique, pulvérisateurs… Les nouveautés de Horsch, commercialisées par le concessionnaire MGAV étaient en démonstration, mardi 15 septembre à Doué la Fontaine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

« Nous avons souhaité mettre en avant l’agriculture de conservation », explique le responsable des établissements MGAV, Yannick Gabard. Pour rappel, le plan de relance présenté dernièrement souhaite accélérer la transition agroécologique. « Les agriculteurs vont pouvoir bénéficier d’aides. On souhaitait leur montrer des outils qui vont dans ce sens. » Le rendez-vous a trouvé son public puisque plus d’une centaine de personnes se sont rendues à cette  journée de démonstration.

Du succès pour le semoir Avatar SD
Mais les clients de MGAV n’ont pas attendu les annonces du gouvernement pour investir… « Le semoir Avatar SD a déjà beaucoup de succès », constate le spécialiste de la marque Horsch. Depuis 2 ans, le concessionnaire en a déjà commercialisé une douzaine. Son principal atout : la trémie à triple cuve pressurisée avec trois doseurs distincts. «  Par exemple, en un seul passage, l’agriculteur peut semer 2 graines différentes tout en fertilisant. » Le réglage de la pression peut monter jusqu’à 350 kg par élément semeur.  « Les agriculteurs apprécient aussi la précision de l’implantation des graines et la simplicité d’utilisation comme avec l’étalonnage électronique. » Le responsable confie avoir 8 projets en cours de commercialisation.

La précision se joue dans les dents pour la herse étrille Cura ST. « Chaque dent est indépendante. De la cabine, l’agriculteur peut régler l’agressivité des dents. La pression exercée sur ces dernières s’ajuste hydrauliquement de 500 grammes à 5 kg par dent. On a toujours la même pression à la dent, qu’elle soit dans une bute ou dans un creux. » L’outil peut aller jusqu’à 12 mètres de long.
La précision se joue dans les dents pour la herse étrille Cura ST. « Chaque dent est indépendante. De la cabine, l’agriculteur peut régler l’agressivité des dents. La pression exercée sur ces dernières s’ajuste hydrauliquement de 500 grammes à 5 kg par dent. On a toujours la même pression à la dent, qu’elle soit dans une bute ou dans un creux. » L’outil peut aller jusqu’à 12 mètres de long. - © AA

Désherber au plus près

Horsch s’est lancé dans le désherbage mécanique.  Depuis 2 ans, le constructeur allemand propose une nouvelle famille de bineuses nommées Transformer VF, de herses étrilles Cura ST et de cultivateurs à dents Finer LT.
Les objectifs fixés : « robustesse et précision », explique Rémi Bohy, responsable marketing Horsch. La robustesse passe par un chassis solide et lourd pour tous ces nouveaux outils.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le groupe Cooperl peut compter sur l’engagement du ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance pour assurer la pérennité des activités et de l’emploi

signifie Bercy dans un communiqué du 21 octobre.

Le chiffre de la semaine
4 à 6 €/1 000 l
Selon Frédéric Vincent de la FDSEA 49, "sur les 9 premiers mois de l’année, un recul de 4 à 6 €/1 000 litres sur les moyennes régionales du prix du lait payé par les entreprises a été constaté".

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui