L'Anjou Agricole 25 février 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Des vins à plus forte valeur ajoutée

Des volumes de vin en hausse, un chiffre d’affaires en progression de 7 % en 2014-2015 : les Caves de la Loire affichent de bons résultats, malgré un contexte commercial tendu.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Les Caves de la Loire, ce sont aujourd’hui 135 adhérents apporteurs, qui travaillent 1 600 hectares de vigne. Les comptes de la coopérative, membre du groupe ligérien Loire Propriétés, étaient présentés en assemblée générale  jeudi 25 février, à Faye-d’Anjou. Des indicateurs au vert pour la coop, qui va rémunérer davantage ses adhérents. Une meilleure rémunération due en grande partie au fait que la vendange renoue avec les volumes (93 870 hectos vinifiés en 2014, contre
91 500 en 2013 et seulement 83 800 en 2012).


Plus de volumes, et de meilleurs prix
La valorisation des apports  pour 2014-2015 sera de 11,6 millions d’euros (dont 160 000 euros de ristourne additionnelle), contre 9,6 millions d’euros en 2013-2014. Le facteur prix a aussi joué en faveur des adhérents, puisque les Caves « ont fait mieux que le marché des mercuriales », note Jérôme Lemasson, directeur du pôle vin.
La coopérative s’investit dans une démarche de  recherche de valeur ajoutée, se traduisant notamment par une diminution de la proportion de vrac, qui pèse  aujourd’hui moins d’un tiers des ventes totales : « il y a plus de valeur ajoutée à faire de la bouteille, mais aussi des Bibs et des Pouch up*, dont la part augmente », souligne le président de la coopérative, Régis Alcocer.

Plus d'infos dans l'Anjou agricole du 26 février 2016.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Nous portons une réflexion sur des dispositions spécifiques à l’agriculture urbaine dans le cadre du statut du fermage

a indiqué le Cese (Conseil économique, social et environnemental), dans un avis adopté le 12 juin, en vue de la future réforme du droit foncier rural.

Le chiffre de la semaine
400
c'est le nombre d'animaux qui se retrouveront au concours inter-régional de Blonde d'Aquitaine à Cholet le 21 et 22 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui