L'Anjou Agricole 20 décembre 2018 à 14h00 | Par Vincent Faure

Didier Guillaume annoncé pour le Sival

Visite du ministre de l’agriculture, innovation variétale et capteurs connectés marqueront l’édition 2019 du salon angevin des productions végétales spécialisées, qui aura lieu du 15 au 17 janvier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De g. à d. : Bruno Dupont, président du Sival ; Yves Gidoin, président de Végépolys, partenaire du salon, lors de la conférence de presse au Parc des expositions d’Angers, le 14 décembre dernier.
De g. à d. : Bruno Dupont, président du Sival ; Yves Gidoin, président de Végépolys, partenaire du salon, lors de la conférence de presse au Parc des expositions d’Angers, le 14 décembre dernier. - © AA

Environ 650 exposants, soit 80 de plus qu’en 2018. Plus de 24 000 visiteurs attendus. Ces chiffres traduisent la montée en puissance du Sival (salon des productions végétales spécialisées), dont la 33e édition se tiendra du 15 au 17 janvier 2019 au Parc des expositions d’Angers. Le jeudi matin, l’évènement devrait recevoir la visite du ministre de l’agriculture Didier Guillaume.

Pour la première fois cette année, un pays a été choisi comme invité d’honneur du salon : les Pays-Bas, réputé pour leur savoir-faire en matière d’horticulture.

Le palmarès du concours Sival Innovation a distingué des variétés de raisins, de fraises, de salades, etc., résistantes aux maladies, productives, et d’un intérêt gustatif certain.

Et parmi les solutions numériques récompensées, un outil développé par la société nantaise Weenat associe capteurs connectés et appli mobile afin d’anticiper un épisode de gel.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Les négociations commerciales en cours doivent aboutir à un niveau de valorisation des coûts qui prend en compte la hausse des charges de production pour les éleveurs caprins

demande Coop de France dans un communiqué de presse du 16 janvier.

Le chiffre de la semaine
989
En Pays-de-la-Loire, on recense 989 entreprises de travaux agricoles, dont 573 employeuses de main d'œuvre. Cela représente près de 6 000 actifs (2 400 ETP).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui