L'Anjou Agricole 20 novembre 2014 à 08h00 | Par L

Dossier Moissonneuses batteuses - Le caisson de nettoyage conditionne le débit

Les organes de nettoyage peinent à suivre le rythme imposé par le gabarit des moissonneuses-batteuses. Le chauffeur reste l’arbitre du compromis entre débit de chantier, taux de perte et propreté du grain.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Est-ce que je privilégie la propreté du grain au détriment du débit ? Est-ce que j’accepte davantage de pertes pour accroître mon débit de chantier ? Est-ce que j’accepte de faire un peu plus de grain sale pour éviter les pertes ? En 2014, ces trois questions taraudent toujours le chauffeur d’une moissonneuse-batteuse, quel que soit le degré d’automatisation de celui-ci...

Un dossier complet sur ce sujet dans l'Anjou agricole du 21 novembre 2014, avec les dernières nouveautés des moissonneuses batteuses.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui