L'Anjou Agricole 15 mars 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Doux : Terrena promet un « important plan d’investissement »

Le groupe coopératif Terrena, qui a annoncé le 11 mars avoir finalisé la reprise du volailler Doux, promet un « important plan d’investissement ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Actuagri

« Terrena, accompagné de Sofiprotéol, devient actionnaire majoritaire de la société Doux (52,5 % du capital) », d’après un communiqué. L’opération constitue un pôle Volailles, rassemblant Gastronome et Doux, qui revendique la place de N°2 en France avec 23 % de la production nationale et un chiffre d’affaires de 1,4 milliard d’euros en 2016. « Notre ambition est de bâtir un champion de la volaille, leader sur les produits élaborés et capable de reconquérir le marché français et d’exporter le savoir-faire français à l’international,affirme le directeur général Maxime Vandoni, cité dans le communiqué. Terrena mettra en oeuvre dans les prochains mois un important plan d’investissement pour mener à bien ce projet. » Le groupe poursuit l’objectif d’être « l’acteur le plus innovant d’Europe en production de volailles », à partir de son modèle La Nouvelle Agriculture prenant en compte le bien-être animal et l’environnement.

 

Le Foll et Macron saluent l’entrée de Terrena au capital du volailler

Stéphane Le Foll et Emmanuel Macron ont salué le 11 mars l’entrée de Terrena au capital de Doux. L’opération permet « après la consolidation réussie de l’entreprise, de lui ouvrir de nouvelles perspectives de développement », selon un communiqué commun. Le ministre de l’Agriculture loue particulièrement « l’esprit constructif » dans lequel cette reprise a pu s’organiser, et « la stratégie ambitieuse » que s’est fixé Terrena, visant « à reconquérir le marché national, à développer les principes de l’agro-écologie et l’origine France des produits, et à accroître la performance à l’export en s’adaptant aux enjeux spécifiques des marchés mondiaux ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui