L'Anjou Agricole 21 juillet 2020 a 08h00 | Par AA

Drôle de tracteur au milieu des champs

Depuis 1993, le guide de France Passion met en relation des camping-caristes et des agriculteurs, artisans ou viticulteurs. Une manière de consommer du tourisme de manière locale, et nature.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Renouer avec la nature, tel est le but des voyageurs en camping-car privilégiant l’accueil à la ferme.
Renouer avec la nature, tel est le but des voyageurs en camping-car privilégiant l’accueil à la ferme. - © France Passion

À partir des années 1980, le camping-car commence sa démocratisation, notamment grâce à la possibilité offerte à un certain nombre de vacanciers de louer des camping-cars pour des séjours plutôt que de devoir les acheter. À l’été 2017, le parc des camping-cars français était estimé à 540 000 unités. Surfant sur cette engouement pour le camping-car, un réseau d’accueil à la ferme s’est monté en 1993 : France Passion.


Un échange gagnant-gagnant
Le principe est simple. L’agriculteur, ou l’artisan, met à disposition un espace pour loger un camping-car, ou plusieurs. « Dans la limite de 5, car la loi n’autorise pas plus de 6 campings-cars au même endroit dans le cadre privé », détaille Mathilde Yonnet-Liberty, chargé de communication pour France Passion. De leur côté, les camping-caristes s’engagent à laisser le lieu propre, et à être autonomes. Bien souvent, ces derniers en profitent pour acheter des produits de la ferme. Un échange gagnant-gagnant. « Il n’y a aucune obligation d’achat. L’idée, c’est vraiment d’offrir aux vacanciers un lieu idéal, dans la forêt. On laisse également la possibilité de visiter nos ruches et de venir au magasin à la ferme », détaille Lydia Girard, apicultrice à La Breille les Pins, près de Saumur. Disposant d’environ 900 ruches, la famille Girard fête ses 100 ans en tant qu’apiculteurs, et organise, à partir de demain, une semaine de festivités sur le site de l’exploitation. L’occasion de revoir certains camping-caristes.


60 000 adhérents
L’idée est née d’un journaliste viticole, près de Carpentras. Il est parti du constat que les vignerons avaient de la place, et que les camping-caristes en cherchaient. C’est ainsi que France Passion s’est créée, avant d’être élargie aux fermes et aux artisans. « Nous sommes partenaires du réseau vignerons indépendants, et de Bienvenue à la Ferme. Nous sommes présents dans 91 départements, avec plus de 2 500 accueils possibles », détaille Mathilde Yonnet-Liberty. Au total, ce sont plus de 60 000 adhérents qui, chaque année, sillonnent les campagnes en camping-car. Cette initiative a fait des émules dans toute l’Europe, de nombreux pays développant une offre similaire, notamment à travers le réseau de la Fédération européenne de la formule invitation.

 

Article complet dans l'Anjou Agricole du 24 juillet.

- © France Passion

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Compte tenu du contexte sanitaire et social actuel, les dons de lait sont plus que jamais vitaux pour fournir l’aide alimentaire

ont indiqué Les Restos du Coeur. Les agriculteurs concernés ont jusqu’au 15 février pour effectuer un don à une association habilitée.

Le chiffre de la semaine
600 millions d'euros
le relèvement du SRP (Seuil de Revente à Perte) de 10% a permis un gain de 600 millions d’euros pour la distribution qui auraient dû, en toute logique, se retrouver dans les cours de fermes.