L'Anjou Agricole 14 décembre 2018 à 09h00 | Par AA

Du pain d'épices au bon miel ligérien

Et si pour remplacer le toast brioché vous testiez le toast pain d'épices pour accompagner votre foie gras durant les fêtes ? Et si vous n'êtes pas sucré-salé, un peu de pain d'épices aux pépites de chocolat ou aux oranges confites devrait ravir vos papilles, le tout préparé à Bouchemaine...

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Max et Lyli du Gaec Miel et Loire, devant le nouveau bâtiment, à Bouchemaine.
Max et Lyli du Gaec Miel et Loire, devant le nouveau bâtiment, à Bouchemaine. - © AA

Maxime Dufranc et Lysiane Burguin, alias Max et Lyli du Gaec Miel et Loire, sont deux joyeux apiculteurs fraîchement installés à Bouchemaine. Au début, ils n'avaient que 2 ruches, aujourd'hui ils en ont 320 pour la production de miel, 680 essaims à la vente pour d'autres apiculteurs, et 120 "mini ruches" qui servent à produire des reines fécondées destinées à la vente. Ils viennent de faire construire un bâtiment qui sera désormais équipé d'un laboratoire de production avec du matériel professionnel de pâtisserie et aussi d'une boutique qui ouvrira une fois par semaine.


Apiculture sédentaire
Le miel produit par le Gaec est issu d'une apiculture sédentaire, les ruches sont toutes plus ou moins dans la même zone géographique, à  Bouchemaine, Beaucouzé,  Savennières... Ils produisent du miel de printemps (en mai) toutes fleurs, du miel d'été, de forêt, de châtaignier et un peu de miel d'acacia.
Max et Lyli sont présents sur différents marchés et approvisionnent les supérettes des environs. Au moment des fêtes de fin d'année, les commandes de pains d'épices affluent et ils approvisionnent même des écoles des alentours. La gamme comporte 4 pains d'épices aux différentes saveurs. Le nature, « son principal ingrédient est le miel, à hauteur de 40 % ensuite de la farine de seigle bio de la Ferme du Pont de l'Arche (qui cultive nos terres), du lait, du beurre, des épices et du bicarbonate pour faire lever le tout », explique Max. Cette recette de base est ensuite déclinée en 3 parfums différents : oranges confites, « idéal pour le thé, le goûter » selon l'apiculteur, aux figues, « parfait pour le foie gras et les repas de fête » et aux pépites de chocolat « pour les gourmands ».
Nadège Belange

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Dans un contexte de perte de pouvoir du marché par les éleveurs, les CRP Bretagne, Pays-de-la-Loire et l’Union Normande des Groupements Porcs ont pris la décision de définir et porter conjointement un plan stratégique pour les éleveurs de porcs.

ont déclaré les organisations du Grand Ouest, dans un communiqué commun du 11 mars.

Le chiffre de la semaine
934
C'est le nombre de fermes biologiques ou en conversion dans le Maine-et-Loire, selon Sylvie Fradin-Rabouin, présidente du Gabb Anjou

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui