L'Eure Agricole Et Rurale 07 janvier 2020 à 08h00 | Par AUDREY OTTONELLI

Du quinoa, des lentilles et des flageolets sur le plateau de Saint-André.

Bertrand Pilet a changé de cap il y a 3 ans. D’une exploitation polycultures et élevage, l’agriculteur cultive désormais des légumineuses et des pseudo-céréales. Rencontre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Bertrand Pilet cultive 17 hectares en légumineuses et quinoa.
Bertrand Pilet cultive 17 hectares en légumineuses et quinoa. - © DR:

La Ferme des mille épis est située sur le plateau de Saint-André-de-l’Eure, à Epieds. Bertrand Pilet a repris la ferme familiale en 1988 pour y cultiver des céréales « dans le respect de la planète en agriculture raisonnée ». A l’époque, l’exploitation est donc en polycultures (blé,orge, luzerne, maïs) et élevage (vaches, boeufs, moutons etvolailles).

 

LA MÉTÉO A CHANGÉ LA DONNE

Au fil des années, la météo   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Eure Agricole Et Rurale

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

On craint qu’une grande quantité des réserves de blé sur le port ait été affectée ou détruite par l’explosion. Les stocks sont gravement endommagés.

a déclaré le responsable des urgences de la FAO, Dominique Bur-geon, après l’explosion qui a éventré les silos de céréales installés près du port de Beyrouth, mardi 4 août.

Le chiffre de la semaine
- 28 %
Avec des précipitations inférieures de 28 % en moyenne aux normales de saison, juillet 2020 devrait être « le mois de juillet le plus sec depuis 1959, loin devant juillet 1964 et juillet 1979 », détaille Météo-France.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui