L'Anjou Agricole 28 octobre 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Ecophyto 2 : le gouvernement fait «cavalier seul» (industriels)

L’Union des industries de la protection des plantes (UIPP) a dénoncé le 27 octobre «de nouvelles mesures punitives» suite à la présentation la veille d’Ecophyto 2, reprochant au gouvernement de faire «cavalier seul» avec son plan de baisse du recours aux phytos.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

« Nous regrettons que le gouvernement fasse cavalier seul, déclare la DG Eugénia Pommaret dans un communiqué. Seul au niveau européen, car la France est l’unique pays à adopter des objectifs de réduction ne tenant pas compte de la réalité agronomique. Seul au niveau national, car le projet d’ordonnance de CEPP (Certificats d’économie de produits phytos) n’a pas fait l’objet de discussion avec les parties-prenantes.»


L’UIPP affirme qu’Ecophyto 2 nuit à la compétitivité de la ferme France. Déplorant son approche quantitative, elle prône des indicateurs tenant compte de la réduction des impacts environnementaux et sanitaires des produits. L’organisation s’oppose aux CEPP, « dispositifs contraignants et punitifs, sans étude d’impact économique préalable »« En allant au-delà de la réglementation européenne, cette disposition est totalement contradictoire avec le moratoire sur les normes environnementales annoncé par le Premier ministre », considère Eugénia Pommaret.

Les grandes lignes du plan Ecophyto 2


Ecophyto 2 réaffirme un objectif de diminution du recours aux phytos: -25% d’ici 2020 via l’«optimisation des systèmes de production» et -25% supplémentaires à l’horizon 2025 grâce à des «mutations plus profondes».


Il décline 30 actions en 6 axes qui visent notamment à faire évoluer les pratiques et systèmes agricoles. Une des seules mesures contraignantes de ce plan sera la mise en place de certificats d'économie de produits phytos, au sujet desquels le niveau des objectifs à atteindre comme le montant des pénalités reste encore à débattre.


On souligne toutefois au ministère que ces objectifs devront être cohérents avec ceux du plan, et que le montant de la pénalité devra s'aligner sur la marge nette dégagée par le distributeur sur la vente du produit.


Ces éléments seront « établis en concertation avec les parties prenantes », souligne le communiqué. La déclinaison pratique d’Ecophyto 2 sera présentée le 4 novembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Aujourd’hui, la grande distribution joue le jeu. Nous avons travaillé pour que ce soit le cas avec Bruno Le Maire qui réunit chaque jour l’ensemble de la chaîne alimentaire, sur ce qui va ou ce qui ne va pas.

a dit Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, sur LCI (@ ChLambert_FNSEA @LCI)

Le chiffre de la semaine
60 %
de l’agneau acheté en France provient de l’importation

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui